Super League : après le Bayern et Dortmund, Porto refuse à son tour

Après le Bayern Munich et le Borussia Dortmund, un nouveau club majeur du continent européen a dit non au projet de Superligue officiellement lancée par douze formations.

Jorge Pinto da Costa, FC Porto

Absent de la liste des équipes fondatrices – incluant l’AC Milan, Arsenal, l’Atletico Madrid, Chelsea, le FC Barcelone, l’Inter Milan, la Juventus Turin, Liverpool, Manchester City, Manchester United, le Real Madrid et Tottenham – le FC Porto s’est prononcé sur cette nouvelle compétition. Par le biais de leur président Jorge Pinto da Costa, questionné sur le site officiel du club, les Portugais ont annoncé leur refus d’y participer et vouent fidélité à la Ligue des champions.

« Il y a eu des contacts informels de certains clubs, mais nous n’y avons pas prêté beaucoup d’attention pour deux raisons. La première est que l’Union européenne n’autorise pas un circuit fermé comme la NBA, par exemple. Etant donné que la Fédération portugaise de football est contre cela et dans le cadre de l’UEFA, nous ne pouvons participer à rien qui soit contraire aux principes et aux règles de l’Union européenne et de l’UEFA. Si cela va de l’avant, ce sur quoi j’ai beaucoup de doutes, l’UEFA ne s’arrêtera pas et il est certain qu’ils continueront à avoir des preuves. Il faut reconnaître que les événements organisés par l’UEFA sont les événements officiels. Nous ne sommes pas concernés par le fait d’y être ou non, nous sommes en Ligue des champions et nous espérons continuer à l’être pendant de nombreuses années. »