Super League : certains clubs fondateurs gagneraient (beaucoup) plus que d’autres

Le règlement de la Super League prévoirait quatre catégories de clubs, ceux de la première gagnant 3,5 fois plus que ceux de la dernière. Le Barça, le Real Madrid et Manchester United figureraient parmi les grands gagnants.

Santiago Bernabeu, Real Madrid

D’après le Mundo Deportivo, les revenus de la Super League ne seraient pas répartis uniformément entre les clubs fondateurs. Ils seraient classés selon quatre niveaux, en fonction de leur potentiel économique et de ce qu’ils ont généré ces dernières années. Le quotidien espagnol croit ainsi savoir que le Real Madrid, le Barça et Manchester United apparaissent, avec quelques autres clubs, au premier niveau, ce qui leur permettrait de faire entrer 350 millions d’euros avant la fin de la saison. Les trois autres niveaux prévoiraient respectivement des indemnités de 225 millions d’euros, 112,5 millions d’euros et 100 millions d’euros.

L’argent serait dans un premier temps apportée par des fonds d’investissement, avec JP Morgan qui ferait office de « pool » dans lequel seraient intégrés des investisseurs américains et chinois. Le média, pro-barcelonais, souligne donc que les revenus du Barça pourraient être bien supérieurs aux 117,7 millions d’euros qu’il avait perçus en Ligue des Champions, lors de son année record 2018-2019.

La bataille s’annonce rude entre ces géants lancés à la poursuite du gain, et les autres.