Brésil : la Fédération sort du silence sur l’arrêt du match contre l’Argentine

Après le communiqué de la Fédération argentine de football, c’est au tour des dirigeants brésiliens de réagir à l’arrêt du match entre le Brésil et l’Argentine, dimanche soir.

Brésil-Argentine

Sur son site officiel, la Fédération brésilienne de football s’est dit étonnée par le timing choisi par les autorités sanitaires brésiliennes pour la suspension de la rencontre, en raison de la présence sur le territoire brésilien de quatre joueurs de l’Albiceleste venus du Royaume-Uni, à savoir Emiliano Martinez, Giovani Lo Celso, Cristian Romero et Emiliano Buendia.

« La Confédération brésilienne de football (CBF) regrette profondément les événements qui ont fini par entraîner la suspension du match entre le Brésil et l’Argentine, comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde de Qatar 2022. La CBF défend la mise en œuvre des protocoles sanitaires les plus rigoureux et les respecte dans leur intégralité. Cependant, elle souligne qu’elle a été absolument surprise par le moment où l’action de l’Agence nationale de surveillance sanitaire a eu lieu, le match ayant déjà commencé, puisqu’Anvisa aurait pu exercer son activité de manière plus appropriée dans les différents moments et jours avant le match. La CBF souligne également qu’à aucun moment, par l’intermédiaire du président par intérim, Ednaldo Rodrigues, ou de ses dirigeants, elle n’est intervenue sur aucun point lié au protocole sanitaire établi par les autorités brésiliennes pour l’entrée des personnes dans le pays. Le rôle de la CBF a toujours été de tenter de favoriser la compréhension entre les entités impliquées afin que les protocoles sanitaires puissent être remplis de manière satisfaisante et que le match puisse être disputé. La CBF réitère sa déception face aux événements et attend la décision de la CONMEBOL et de la FIFA concernant le match. »