Coutinho, Griezmann, Dembélé : Bartomeu s’explique sur les gros flops de son mandat

C’est peu de dire que Josep Maria Bartomeu a laissé des casseroles, suite à son départ de son poste de président du FC Barcelone. Le club connaît l’une des crises les plus profondes de sa longue histoire. Il se trouve toutefois quelques excuses.

Josep Bartomeu

« Certaines recrues n’ont pas répondu aux attentes. Des joueurs qui ont coûté beaucoup d’argent, mais ces choses font partie du football. Quand ces deux joueurs ont été recrutés, tout le monde a applaudi ces deux transferts. Coutinho est venu parce qu’Iniesta s’en allait. C’était le meilleur joueur de Premier League. Dembélé est arrivé après le départ de Neymar. Selon les spécialistes, on dit qu’il y a 50 % de chances de se tromper et autant de réussir », a-t-il affirmé lors d’un entretien accordé à Esport 3. Il a ensuite évoqué le cas d’Antoine Griezmann, lequel était apparemment la grande priorité des coachs de l’époque : « Et quant à Griezmann, les entraîneurs nous l’ont demandé et ont insisté pendant un an. Ils le considéraient comme indispensable, surtout parce que Luis Suarez se blessait beaucoup. C’était un attaquant différent, un crack mondial, un joueur d’équipe. »

Le club catalan a dépensé plus qu’il ne pouvait se le permettre, ces dernières saisons. Ses dettes atteindraient aujourd’hui 1,35 milliard d’euros. Il a tenté de dégraisser, à l’occasion du mercato estival, et Antoine Griezmann est notamment retourné à l’Atlético Madrid, dans le cadre d’un prêt avec option d’achat obligatoire.