Valence : accusé de racisme et de sexisme, Gattuso se défend

L'entraîneur italien Gennaro Gattuso serait très proche de retrouver un banc de touche, en Espagne, du côté de Valence. Mais un ancien dirigeant du club, Miguel Zorio, aurait lancé une campagne médiatique dénigrante contre lui.

Sur les réseaux sociaux, des propos controversés de Gennaro Gattuso refont surface. L'ex-milieu de l'AC Milan s'était opposé en 2008 au mariage homosexuel, et aux femmes dans le football en 2013. De plus, l'ancien entraîneur de Naples serait soupçonné de racisme.

Tenant à se défendre, Gennaro Gattuso a pris la parole dans la Gazzetta dello Sport : “Mon histoire parle pour moi. Suis-je raciste ? Homophobe ? Xénophobe ? Machiste ? Mais sommes-nous fous ? (…) Commençons par expliquer : la phrase sur les femmes, prononcée au moment de l'arrivée de Barbara Berlusconi dans le football, était pour défendre le travail d'Adriano Galliani, qui avait été mis à l'écart. Moi raciste ? Alors pourquoi aurais-je acheté (Tiémoué) Bakayoko quand j'étais à Naples ? Je n'ai jamais rien eu contre les joueurs noirs, beaucoup d'entre eux ont été mes coéquipiers et sont mes amis.”

Agacé, l'Italien a affirmé qu'il ne permettrait plus “à personne” d'entraver son travail avec “ces terribles accusations”. Gennaro Gattuso devrait s'engager à Valence très prochainement.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)