Mercato - PSG : la petite phrase assassine de Pérez sur Mbappé

Le président du Real Madrid, Florentino Pérez, n'a visiblement toujours pas digéré la décision de Kylian Mbappé de rester au Paris Saint-Germain.

Prévenu au dernier moment de la décision de l'international français, le dirigeant merengue a sans doute pris un sérieux coup au moral. Même s'il reste plutôt sobre et distant devant les caméras, Florentino Pérez tiendrait un discours beaucoup amer en coulisses auprès de son entourage. Interpellé par un supporter au sujet de la prolongation du champion du monde dans la capitale française jusqu'en juin 2025, le président madrilène aurait répondu : “Le pauvre, il doit déjà regretter”, selon les propos rapportés par les médias espagnols.

Le double discours de Pérez

Dans une longue interview accordée cette semaine à la célèbre émission espagnole El Chiringuito, le dirigeant merengue était d'ailleurs revenu longuement sur ce choix de carrière du buteur parisien. “Ce Mbappé n'est pas mon Mbappé. Mais s'il change… La vie prend mille tournures. Je pense qu'ils l'ont rendu confus et il est très jeune. Je lui souhaite le meilleur, je ne veux rien de mal pour lui. Mais j'ai cru au rêve. (…) Les Madridistas seront déçus, mais le Mbappé qui voulait venir au Real Madrid n'était pas ce Mbappé. (…) Il me l'a annoncé dans un message et je lui ai souhaité bonne chance. Mais à ce moment-là, nous n'étions plus intéressés. Aucun joueur de l'histoire du Real Madrid n'a jamais été au-dessus des autres”, avait-il confié avant d'en remettre une couche.

“Nous avons vu que cela avait changé. Ils (le PSG) lui avaient pratiquement proposé d'être le leader, non seulement d'une équipe de football, mais aussi de la direction. Là, on a vu que ce n'était pas le Mbappé qu'on voulait faire venir, mais que sous la pression il avait changé ses rêves. Si un gamin est convoqué par le président de la République, bien sûr ça le touche. (…) L'offre économique du PSG ? Nous ne le saurons pas, mais je pense que la pression qui aurait pu l'affecter le plus est la politique. Cela, plus l'argent et le leadership sportif, l'a fait changer d'avis. Il a eu du mal. Quand on entre dans une situation de panique, on essaie d'en sortir le plus vite possible. Cela n'a aucun sens. Je n'imagine pas le Roi d'Espagne appeler un joueur. (…) Cela l'a beaucoup influencé”. Le Real Madrid n'a pas réussi à attirer Mbappé mais garderait espoir au sujet d'Erling Haaland à moyens termes.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)