Mercato - PSG : comment les joueurs jugés « indésirables » vivent la situation

Depuis maintenant quelques semaines, le Paris Saint-Germain a divisé son groupe de joueurs en deux : ceux sur qui Christophe Galtier compte pour la saison à venir, et ceux invités à s’en aller cet été. Si le second groupe a accès aux installations du club, il s’entraîne à part. Une situation difficile à vivre pour certains. 

« La position du PSG est claire. Les joueurs qui ne font pas partie du projet devront partir, certains ont profité de la situation. Maintenant c’est fini. » Il y a quelques semaines, Nasser Al-Khelaïfi a été clair avec les joueurs non retenus par Christophe Galtier : ils doivent s’en aller cet été. Ce groupe de joueur, qui s’entraîne à part de Lionel Messi, Kylian Mbappé et Neymar notamment, ne cesse de grandir depuis le début du marché des transferts. Le dernier en date à l’avoir rejoint n’est autre que Mauro Icardi, dont le club cherche à se séparer. 

Comme l’indique L’Équipe, ils sont désormais une quinzaine à être jugés « indésirables » : Rafinha, Ander Herrera, Layvin Kurzawa, Julian Draxler, Thilo Kehrer, Idrissa Gueye et donc Mauro Icardi. Ajoutez à cela des jeunes joueurs tels qu'Edouard Michut, Djeidi Gassama, Nathan Bitumazala, Kenny Nagera, Teddy Alloh et Kaïs Najeh.Voilà les éléments sur qui le PSG ne compte pas. Une situation que certains ont du mal à vivre, rapporte le quotidien. Si les jeunes joueurs se sont fait remarquer par leur implication au début, l’intensité de séances se dégrade de plus en plus. 

Des joueurs touchés par la situation

Christophe Galtier et la direction parisienne leur ont assuré qu’ils avaient toujours un œil sur ce qu’il se passait au sein de ce « groupe 2 ». D’après L’Équipe, Ander Herrera et Thilo Kehrer restent consciencieux et continuent de travailler sérieusement, malgré l’absence de compétition. Le milieu de terrain en profite pour passer ses week-ends en Espagne, n’étant pas retenu par le nouvel entraîneur du Paris Saint-Germain. Idrissa Gueye quant à lui, qui serait proche d’un retour à Everton, serait touché par la situation actuelle, même s’il ne laisse rien paraître. 

Rafinha de son côté serait plutôt en colère, une agressivité qui se ressent lors des séances, même s’il, comme Julian Draxler et Thilo Kehrer, comprend tout de même la situation du club. Du côté des jeunes, il y a forcément de grosses interrogations, alors que certains d’entre eux s'entraînaient régulièrement avec le groupe professionnel la saison passée. Quoiqu’il arrive, ce fonctionnement n’ira pas au-delà du 1er septembre. Si une solution n’est pas trouvée d’ici là, les joueurs encore au club pourraient aller gratter du temps de jeu avec l’équipe réserve, en N3.