Pronostic Ligue des Champions : les meilleures cotes et conseils pour la saison 2022/23

Nos pronostics Ligue des Champions sur les matchs à venir

Pronostic Ligue des Champions : les cotes pour le sacre en 2022/23

Une nouvelle fois éliminé en demi-finales la saison passée, Manchester City part tout de même favori des bookmakers pour soulever enfin la Ligue des Champions. Une marche en dessous, on retrouve Liverpool, finaliste la saison passée, et le Paris Saint-Germain, qui sont également considérés comme de sérieux prétendants avec une cote de 6.00.

Le Bayern Munich se trouve derrière eux en embuscade, puis vient aussi le FC Barcelone, soit deux équipes qui ont frappé fort durant le mercato mais dont on ignore encore si la mayonnaise va prendre. En revanche, les bookmakers ne croient pas vraiment à un nouveau sacre du Real Madrid, tenant du titre, ou de Chelsea, titré en 2021.

Les cotes pour le titre

  • Manchester City : cote de 3.75
  • Liverpool : cote de 6.00
  • Paris SG : cote de 6.00
  • Bayern Munich : cote de 7.00
  • FC Barcelone : cote de 10
  • Chelsea: cote de 13
  • Real Madrid : cote de 13
  • Tottenham : cote de 21
  • Juventus : cote de 26
  • Inter Milan/Milan AC/Atletico : cote de 34

Ces cotes pronostic Ligue des Champions sont celles proposées par Winamax et elles ont pu évoluer depuis la publication de l’article.

je parie sur winamax >

Qu’attendre de la saison 2022/2023 en Ligue des Champions ?

Pour réussir vos pronostics Ligue des Champions en 2022/2023, voici une présentation détaillée des principales équipes engagées.

Enfin l’heure de Manchester City ou du PSG ?

Ambitieux et dotés de moyens XXL depuis leur rachat par des propriétaires du Golfe, Manchester City et le Paris Saint-Germain possèdent un autre point commun (dont ils se seraient bien passés) : ils n’ont jamais réussi à soulever la Ligue des Champions. Le PSG a atteint la finale en 2020 mais s’est incliné 1-0 face au Bayern Munich, et les Skyblues ont échoué à leur tour contre Chelsea en 2021 (0-1).

Cette saison, la bande à Pep Guardiola partira encore avec l’étiquette de favori. En effet, les Citizens se sont renforcés en enregistrant l’arrivée de l’un des meilleurs numéros neuf du monde, Erling Haaland, qui pourrait remédier à leurs soucis d’efficacité. Bien sûr, comme pour tous les clubs anglais, il se posera à un moment la question de privilégier la Premier League ou la Ligue des Champions. Mais, avec 4 titres de champion d’Angleterre sur les 5 dernières années, le choix devrait être vite fait pour des Citizens qui avaient été renversés en demi-finale par le Real Madrid la saison passée au terme d’une double confrontation complètement folle (4-3, 1-3 ap).

De son côté, le PSG a renoué avec ses vieux démons en se faisant renverser et éliminer dès les 8es de finale, certes lui aussi face au futur vainqueur (1-0, 1-3). Ce fiasco a débouché sur de profonds changements avec le départ notamment de l’entraîneur Mauricio Pochettino. Kylian Mbappé ayant finalement prolongé, le PSG séduit en ce début de saison avec un Neymar et un Lionel Messi qui ont retrouvé leur football sous la houlette de Christophe Galtier. L’arrivée d’éléments comme Vitinha et Renato Sanches en attendant Fabian Ruiz va également permettre de renforcer un entrejeu souvent trop léger ces dernières années.

Liverpool déçu, le Bayern et le Barça agités

Finaliste malheureux de la précédente édition (0-1 face au Real Madrid), Liverpool a pris un coup sur la tête, surtout que les Reds s’étaient inclinés dans la course au titre en Premier League quelques jours plus tôt. Durant l’intersaison, le départ de Sadio Mané a aussi soulevé quelques doutes mais Darwin Nunez a déjà prouvé qu’il a les épaules pour assumer la succession du Sénégalais. Reste à savoir si Jürgen Klopp va parvenir à régénérer un groupe qui a alterné saison réussie et saison ratée ces deux dernières années. Le double combat Premier-Ligue des Champions risque aussi de s’avérer très énergivore et les pensionnaires d’Anfield ne vont pas devoir commettre les mêmes «erreurs» que la saison passée s’ils ne veulent pas finir à nouveau bredouilles dans ces deux compétitions.

De son côté, le Bayern Munich sort d’une campagne bien décevante qui a vu Villarreal le surprendre dès les quarts de finale. Le géant allemand a profité du départ souhaité par Robert Lewandowski pour renouveler son effectif cet été. Sadio Mané, Matthijs de Ligt, Ryan Gravenberch et Noussair Mazraoui ont ainsi, entre autres, signé. Après une première saison qui a permis à son groupe de s’adapter à son football offensif, l’entraîneur Julian Nagelsmann dispose d’un sacré effectif et les Roten peuvent viser le sacre s’ils parviennent à trouver une nouvelle façon de jouer sans Lewandowski.

Le chantier est encore plus immense au FC Barcelone. Piteusement éliminés dès la phase de groupes l’an passé, les Blaugrana ont tout de même mieux terminé la saison sous les ordres de Xavi, puis ils ont enflammé le mercato en cassant leur tirelire pour recruter Lewandowski, Raphinha et Jules Koundé, tout en mettant la main gratuitement sur Franck Kessié et Andreas Christensen et en prolongeant Ousmane Dembélé. Alors qu’ils vont de déception en déception depuis leur dernier sacre en Ligue des Champions en 2015, les Catalans se sont clairement donné les moyens de briller à nouveau sur la scène européenne.

Real-Chelsea, quid des anciens vainqueurs ?

Sacré en mai dernier, le Real Madrid ne figurait pourtant pas forcément parmi les 2-3 grands favoris au coup d’envoi de la saison. Mais les hommes de Carlo Ancelotti ont réalisé une impressionnante montée en puissance durant la phase à élimination directe, avec les retournements de situation au Stade Santiago Bernabeu contre le PSG, Chelsea, puis Manchester City. Le tout avec un Thibaut Courtois et un Karim Benzema au sommet de leur art. Difficile de savoir tout de même si les Merengue, qui ont perdu Casemiro, dont le départ avait été compensé par l’arrivée d’Aurélien Tchouaméni, vont parvenir à surfer sur leur dynamique. Alors que la concurrence s’est renforcée, la Casa Blanca a plutôt opté pour la sagesse sur ce mercato et, sur le papier, les Espagnols partent de plus loin.

Eliminé par le Real en quarts de finale du dernier exercice, qu’il avait entamé avec le statut de tenant du titre, Chelsea représente une énigme. Les Blues ont opté pour un grand ménage, parfois subi, cet été, en se séparant d’Antonio Rüdiger, Christensen, Romelu Lukaku ou encore Timo Werner. Reste que, dans le sens inverse, les arrivées de Raheem Sterling, Kalidou Koulibaly et Marc Cucurella représentent de gros renforts, et ce n’est pas fini. Si la mayonnaise prend, il faudra compter sur les hommes de Thomas Tuchel.

La Juve et l’Atletico plus dans le coup ?

Sur le déclin ces dernières années, la Juventus Turin et l’Atletico Madrid ne peuvent plus vraiment être considérés comme des prétendants au titre. Les Bianconeri avaient été éliminés par Villarreal dès les 8es de finale du dernier exercice, tandis que Manchester City avait mis un terme à la campagne des Colchoneros en quarts. Cet été, la Juventus Turin a réalisé un mercato ambitieux avec les arrivées de Paul Pogba et d’Angel Di Maria comme joueurs libres, du défenseur central Bremer et du créatif Filip Kostic. Mais il ne faut pas oublier qu’elle a aussi perdu De Ligt et Paulo Dybala. Malgré la présence d’un buteur comme Dusan Vlahovic, l’équipe entraînée par Massimiliano Allegri risque d’avoir besoin de temps avant de retrouver les sommets européens.

A l’inverse, l’Atletico Madrid se présentera avec un effectif presque inchangé (Luis Suarez est parti, Axel Witsel et Nahuel Molina ont signé). Leur solidité défensive rend les Colchoneros toujours difficiles à manier et le talent d’Antoine Griezmann ou de Joao Felix peut frapper à tout moment, mais la recette de Diego Simeone ne fonctionne plus depuis plusieurs années en coupe d’Europe.

Si l’Inter Milan et le Milan AC souffrent de leur manque d’expérience dans la phase à élimination directe ces dernières années, une éventuelle surprise pourrait en revanche venir de Tottenham. Antonio Conte est parvenu à redresser les Spurs, finalistes de l’édition 2019, et les signatures de Clément Lenglet, Yves Bissouma, Richarlison et Ivan Perisic sont assez prometteuses.

Enfin, pour le Borussia Dortmund, le FC Séville, le RB Leipzig et Porto, tous éliminés en phase de groupes la saison passée, l’objectif sera déjà d’atteindre les 8es de finale. Il en va de même pour l’Ajax Amsterdam, qui a perdu de nombreux cadres, l’Olympique de Marseille, l’Eintracht Francfort (sacré en Ligue Europa l’an passé) ou encore Benfica.

Les groupes de la Ligue des Champions :

Groupe A : Ajax Amsterdam, Liverpool, Naples, Glasgow Rangers.

Groupe B : FC Porto, Atletico Madrid, Bayer Leverkusen, Club Bruges.

Groupe C : Bayern Munich, FC Barcelone, Inter Milan, Viktoria Plzeň.

Groupe D : Eintracht Francfort, Tottenham, Sporting Portugal, Olympique de Marseille.

Groupe E : AC Milan, Chelsea, FC Salzbourg, Dinamo Zagreb.

Groupe F : Real Madrid, RB Leipzig, Shakhtar Donetsk, Celtic Glasgow.

Groupe G : Manchester City, FC Séville, Borussia Dortmund, FC Copenhague.

Groupe H : Paris Saint-Germain, Juventus Turin, Benfica Lisbonne, Maccabi Haïfa.

Les meilleurs Pronostics Ligue des Champions pour la saison 2022/23

1er Pronostic Ligue des Champions : Sacre de Manchester City

Au moment où ces lignes sont écrites, au mois d’août, Manchester City part avec une longueur d’avance sur la concurrence. En effet, les Skyblues se sont renforcés durant le mercato, avec notamment l’arrivée d’Erling Haaland, que beaucoup d’observateurs considéraient comme le chaînon manquant dans le système de Pep Guardiola. La présence d’un vrai finisseur pourrait tout changer pour les Citizens. Puis, on le sait, en Ligue des Champions, il faut souvent goûter à la finale une première fois, et s’incliner, avant de revenir plus fort pour la remporter. Deux ans après leur défaite à ce niveau en 2021, les Mancuniens pourraient bien grimper sur le toit de l’Euro au printemps 2023. Un pari coté à 3.75 chez Winamax.

je parie sur winamax >

2e Pronostic Ligue des Champions : Erling Haaland meilleur buteur

Pour faire le bon choix au moment de miser sur le meilleur buteur dans une compétition de ce genre, il faut avoir en tête qu’il faut choisir un buteur prolifique et dont l’équipe va aller loin. Erling Haaland coche les deux cases ! D’une part parce que l’attaquant connaît une adaptation éclair à sa nouvelle équipe de Manchester City avec 10 buts marqués en 6 journées de Premier League à l’heure où nous écrivons ces lignes. D’autre part, les Skyblues sont amenés à aller loin de la compétition. Tenant du titre, Karim Benzema (Real Madrid) et Robert Lewandowski (FC Barcelone) représentent eux aussi des choix tentants mais il est moins évident de savoir si leur équipe ira aussi loin. Du côté du Paris Saint-Germain, difficile de trancher entre Neymar, Kylian Mbappé et Lionel Messi. D’où le choix Haaland, coté à 3.96 chez Vbet.

Les autres cotes pour le titre de meilleur buteur :

  • Kylian Mbappé (PSG) : 6.80
  • Karim Benzema (Real Madrid) : 6.80
  • Robert Lewandowski (Barcelone) : 8.30
  • Lionel Messi (PSG) : 9.10
  • Neymar (PSG) 11.00

je parie sur vbet >

3e Pronostic Ligue des Champions : le PSG atteint les demi-finales

Présent en demi-finales de deux des trois dernières éditions, le Paris Saint-Germain représentera à nouveau un sérieux prétendant pour le dernier carré. Les hommes de Christophe Galtier ont hérité d’un groupe H abordable avec la Juventus Turin, Benfica et le Maccabi Haïfa. Ils ont largement les moyens de terminer en tête pour s’offrir ainsi un adversaire sur le papier plus clément en 8es. Même en quarts, à part peut-être Manchester City, on ne voit pas trop qui pourrait faire trembler le PSG. En raison du fiasco de la saison passée, ce pari possède une cote élevée et nous vous conseillons donc de tenter le coup. Ce pari est coté à 1.90 chez Betclic. Vous pouvez aussi décider de miser sur les Skyblues, présents en demi-finales des deux dernières éditions, mais la cote est moins intéressante.

Les autres cotes pour les qualifiés en demi-finales :

Manchester City : 1.40
Liverpool : 2.00
Bayern Munich : 2.20
Real Madrid : 2.75
Tottenham : 4.00

je parie sur betclic >

Nos conseils pour bien parier sur la Ligue des Champions

A quel moment parier ?

Il est évidemment plus hasardeux de parier sur le vainqueur de la compétition en plein mois d’août que début 2023. Mais sachez que les bookmakers tiennent compte de ce risque et proposent par conséquent des cotes très alléchantes pour les joueurs qui s'y prennent tôt. Parier sur un sacre de Manchester City ou du PSG rapportera certainement beaucoup moins dans quelques mois. Prise de risques ou sécurité, à vous de faire votre choix.

Une compétition prolifique

La Ligue des Champions se révèle généralement spectaculaire. 55% des matchs de la précédente édition et 56% de ceux de l’édition 2020/2021 ont donné lieu à plus de 2,5 buts. Miser sur ce type de pronostic Ligue des Champions a donc du sens. C’est plus délicat en revanche concernant le pari «les deux équipes marquent», qui s’est vérifié à peu près une fois sur deux la saison passée (51%) et qui se révèle donc plus hasardeux.

On se retrouve après la pause ?

En Ligue des Champions, les équipes ont une tendance plus marquée qu’en championnat à inscrire des buts après la pause. Cette tendance s’est vérifiée en 2020/21 (57% des buts marqués après la pause), comme lors du dernier exercice (56%). Il s’agit de deux pourcentages particulièrement élevés qui méritent d'être considérés dans vos pronostics Ligue des Champions.

Dur pour les néophytes

Si vous voulez miser plus spécifiquement sur le vainqueur de la compétition, vous devez être au courant d’une stat importante. Depuis 1997 et le sacre du Borussia Dortmund, titré dès sa première finale, tous les clubs qui ont découvert ce stade de la compétition se sont inclinées pour leur première finale : Valence (2000), Leverkusen (2002), Monaco (2004), Arsenal (2006), Chelsea (2008), Tottenham (2019), le Paris Saint-Germain (2020) et Manchester City (2021).

Les meilleures offres pour parier sur la Ligue des Champions

Pariez sur la Ligue des Champions avec Winamax

Chaque semaine de Ligue des Champions, Winamax vous permet de parier sur les affiches au programme, ainsi que sur de nombreux championnats d'Europe et du monde. Actuellement, ce bookmaker propose jusqu’à 100 euros offerts comme offre de bienvenue. Entreprise française créée en 2006, Winamax est notamment le partenaire de Lille, Lens, Strasbourg, Troyes et Reims.

je parie sur winamax >

Betclic pour parier sur la Ligue des Champions

Société française créée en 2005, Betclic vous propose de parier sur l’ensemble des rencontres de Ligue des Champions de la saison ainsi que sur la compétition en général (vainqueur, meilleur buteur,…). C’est aussi le cas pour de nombreux championnats. Si vous vous inscrivez en ce moment, Betclic vous offre jusqu’à 110 euros de paris offerts en guise d’offre de bienvenue.

je parie sur betclic >

Vos paris Ligue des Champions avec Vbet

Société fondée en 2003 et partenaire de l’AS Monaco, Vbet vous donne la possibilité de parier sur la Ligue des Champions et sur des dizaines de championnats à travers le monde. En ce moment, bénéficiez d’une offre de bienvenue exceptionnelle avec jusqu’à 100 euros offerts si votre premier pari est perdant.

je parie sur vbet >