Mercato - Chelsea : Tuchel demande à ce qu’Aubameyang ne soit pas jugé sur ses cheveux et ses belles voitures

Thomas Tuchel souhaite que les fans laissent une vraie chance à Pierre-Emerick Aubameyang, suite à sa signature à Chelsea. Le technicien est convaincu que l’ancien joueur du Barça constituera un atout majeur pour son équipe, ces prochains mois.

Pierre-Emerick Aubameyang, Barça, FC Barcelone

En conférence de presse, Thomas Tuchel s’est exprimé sur les commentaires pas toujours flatteurs qui ont accompagné la signature de Pierre-Emerick Aubameyang à Chelsea. Le technicien des Blues regrette que certains joueurs soient jugés trop hâtivement : « Tout le monde n'est pas obligé de s'habiller en bleu foncé avec une casquette ennuyeuse ! Vous pouvez avoir une belle coupe de cheveux et une belle voiture. C'est un problème de juger les gens très, très vite, de regarder telle ou telle voiture et de suggérer que quelqu'un n'est pas professionnel. Peut-être qu'il est juste un peu plus fou que nous. Et c'est très bien, car il faut sortir un peu des sentiers battus pour être spécial sur le terrain. Donc, pour le nombre de buts qu'il a marqués, pour l'attention qu'il a suscitée, il était un numéro neuf très, très sage à Dortmund et je ne doute pas qu'il sera ici aussi », a lâché le coach allemand (propos relayés par Sky Sports).

Arsenal lui a versé une indemnité pour le faire partir

Pour rappel, Pierre-Emerick Aubameyang a quitté Arsenal l'hiver dernier, après que Mikel Arteta lui ait retiré le brassard et l’ait écarté de l’équipe première (en particulier pour ses retards à l’entraînement). Le club londonien lui avait versé 8 millions d’euros pour qu’il accepte de rompre son contrat. L’international gabonais n’en avait pas moins inscrit 92 buts et délivré 21 passes décisives en 163 matchs avec les Gunners, entre 2018 et 2022. Une belle affaire pour le joueur et le Barça, avec qui son rendement a aussi été remarqué : l’ancien Stéphanois a inscrit 13 buts en 24 apparitions, en seconde partie de saison. Et Chelsea a finalement déboursé 12 millions d’euros pour le faire venir, en fin de mercato.