Le Real Madrid veut franchir la barre des 1 milliard de recettes

Le Real Madrid espère booster ses revenus, ces prochaines années. Le club merengue a signé un contrat avec les deux sociétés Sixth Street et Legends, en vue d’optimiser les recettes du nouveau stade Bernabeu. L’objectif des dirigeants de la Maison blanche est de dépasser le milliard d’euros de recettes.

Real Madrid, illustration, Santiago Bernabeu

Confronté à la concurrence des clubs de Premier League et du PSG, le Real Madrid cherche des solutions afin d’optimiser ses revenus. Florentino Perez, son président, a de grandes ambitions pour 2023-2024, saison lors de laquelle le nouveau Bernabeu sera totalement opérationnel. Le dirigeant viserait des recettes atteignant 1 milliard d’euros, soit bien davantage que celles réalisées lors du dernier exercice sans Covid-19 (2019-2020, 822,1 millions d’euros).

Deux sociétés qui collaborent déjà avec le Barça

Pour y parvenir, les décideurs merengues ont décidé de s’appuyer sur les compétences de Sixth Street et Legends. Le premier constitue un fonds d’investissement qui détient le second, qui est spécialisé dans la gestion des enceintes sportives de grande envergure. L’accord prévoit le versement de 30 % des futurs revenus du stade Bernabeu, sur 20 ans.

Sixth Street n’est pas un inconnu, étant donné qu’il représente l’un des fameux leviers utilisés par le Barça pour financer son mercato. La société a investi 207,5 millions d’euros dans le club catalan, en échange de 10 % des droits TV sur les 25 prochaines années. Legends est également connu pour avoir apporté sa compétence dans l’exploitation des stades de l’Atlético Madrid, de Tottenham, d’Arsenal, ou encore du… Barça. Florentino Perez mise sur lui pour faire du Stade Bernabeu un lieu unique, avec des événements 365 jours par an (concerts, matchs…).

Florentino Perez a pris un coup sur la tête avec l’échec du projet de la Super League. Pour autant, le président merengue continue de travailler fort pour permettre au Real Madrid de continuer à lutter avec les meilleurs. Il y parvient plutôt bien puisque son club a remporté la Ligue des Champions, malgré la politique d’austérité (relative) des dernières saisons.