Volte-face, dossier Ronaldo, relations avec le vestiaire… Ces éléments qui expliquent le limogeage de Tuchel

Pour les observateurs extérieurs, Chelsea n’a pas fait preuve d’une grande patience concernant Thomas Tuchel. Mais le point de vue serait différent, en interne, alors que le technicien allemand se serait montré assez instable, ces dernières semaines.

Thomas Tuchel, Chelsea

Comme d'autres médias, Calciomercato a donné des précisions sur le licenciement de Thomas Tuchel, ce mercredi. Le limogeage de l’ancien entraîneur du PSG n’est pas seulement lié à la défaite concédée contre Zagreb. Loin de là. D’après le journaliste Federico Zanon, les rapports entre le coach et ses dirigeants s’étaient beaucoup compliqués. Et le sort du technicien semblait scellé depuis longtemps.

Caprices, changements d'avis, dossier Ronaldo…

Le média italien indique que les dirigeants londoniens ont tenté de satisfaire l’Allemand, durant le mercato, malgré des demandes changeantes et s'apparentant parfois à des caprices. Chelsea a déboursé la bagatelle de 282 millions d’euros pour renforcer son équipe, sans parvenir à totalement le combler. L'ancien Parisien aurait par exemple voulu un ailier, puis un vrai neuf. Le technicien aurait également refusé d’évaluer la signature de Cristiano Ronaldo, avec qui ses dirigeants auraient envisagé de faire un gros coup. Le coach serait responsable de l’abandon du dossier de Jules Koundé, qui a fini au Barça. Et il aurait enfin repoussé plusieurs fois son entretien avec son nouveau patron, Todd Boehly, ce qui a été difficilement compris.

Thomas Tuchel se serait aussi plaint en interne d’avoir trop de responsabilités. Responsabilités qu’il aurait lui-même demandées. Ses relations se seraient en outre dégradées avec ses joueurs, ces derniers mois. Selon le média, plusieurs membres du vestiaire ne le suivaient plus, ne comprenant plus ses méthodes d’entraînement et ses choix tactiques sur le terrain. L’ancien Parisien aurait perdu le contrôle de son groupe. Le site internet précise que l'entraîneur va percevoir une indemnité de départ d’environ 15 millions d’euros. De quoi le consoler de la fin prématurée de sa mission. Et le natif de Krumbach se satisfera aussi d'avoir remporté une Ligue des Champions, quelques mois après son arrivée dans le club londonien…