OM-Francfort : peur sur la ville, des écoles de Marseille impactées

Dans la cité phocéenne, certains s'attendent au pire alors que l'OM recevra Francfort dans quelques heures. La venue en très grand nombre des Allemands, dont des dizaines de hooligans, fait craindre des affrontements en pleine ville. 

Ce devrait être un simple match de phase de poule de Ligue des Champions. En grande forme depuis quelques semaines, les Ciels et Blancs peuvent d'ailleurs espérer un beau résultat pour cette rencontre de la deuxième journée du groupe D. Pourtant, l'inquiétude règne depuis quelques heures dans la célèbre cité provençale.

Pour les autorités publiques, des incidents et bagarres pourraient en effet éclater entre les deux camps. Des tensions ont d'ailleurs eu lieu dès la nuit dernière dans les rues de Marseille. L'intervention massive et rapide des forces de l'ordre a cependant permis de séparer les différents protagonistes. La journée s'est jusque là déroulée dans un calme relatif.

Des écoles qui ferment plus tôt

C'est la présence massive de supporters de Francfort, dont des milliers qui n'ont pas de billets, qui donne des sueurs froides aux autorités compétentes. Un journaliste de La Provence a ainsi fait savoir que des écoles avaient décidé de fermer plus tôt afin de limiter les risques. Si cette mesure ne concerne pas les établissements publics, elle révèle tout de même l'état de tension qui enveloppe actuellement Marseille.

De leur côté, les joueurs et le staff ont tenu à lancer des appels au calme dont notamment Matteo Guendouzi. Il faut dire que Marseille risque gros si les choses venaient à dégénérer. Le Vélodrome avait en effet déjà été le théâtre d'incidents lors de la saison dernière, notamment lors de la réception de Galatasaray. Les débordements survenus durant la défaite à Tottenham (2-0) n'ont pas arrangé les affaires de l'Olympique de Marseille. Espérons donc que la rencontre se déroulera dans la meilleure des ambiances possibles et que la fête ne sera pas gâchée.