Coupe du monde 2022 : cette info qui change tout sur le but polémique du Japon

Si la presse allemande s'est montrée particulièrement critique à l'encontre des joueurs d'Hansi Flick après l'élimination de la Mannschaft dès la phase de poules du Mondial 2022, la validation du fameux “but polémique” du Japon contre l'Espagne a également été pointé du doigt. 
Alors que l'Allemagne a fait le job dans la douleur jeudi soir contre le Costa Rica (4-2), la victoire surprise des Nippons contre l'Espagne (2-1) a finalement précipité la chute des quadruples champions du monde. Plusieurs médias allemands, dont Bild, ont néanmoins fustigé la décision des arbitres de cette rencontre d'accorder le deuxième but japonais alors que le ballon semblait avoir franchi entièrement la ligne juste avant. Le quotidien sportif n'a pas hésité à comparer cette action avec la fameuse histoire de Wembley en 1966, lorsque les Anglais avaient été sacrés en finale face aux Allemands grâce notamment à un but très litigieux accordé aux hôtes de la compétition alors que le ballon n'avait peut-être pas franchi la ligne de but.

La technologie a parlé !

Près de 60 ans cette fameuse finale, l'histoire semble cette fois bien différente. Les moyens technologiques actuels permettent en effet de mettre fin (ou presque) aux débats les plus enflammés. Selon L'Équipe, la décision d'accorder le but a été prise après un recours à l’assistance vidéo sous tous les angles et surtout aux données fournies par le ballon équipé d'une puce.
La nouvelle technique de détection semi-automatisée des hors-jeu utilisé durant ce Mondial aurait ainsi permis au VAR de déterminer que le ballon n’était pas intégralement sorti, et ce, grâce au capteur qui permet aussi de situer le ballon dans l’espace. Si le passeur décisif, Kaoru Mitoma, semblait avoir repris le ballon juste derrière la ligne de sortie de but (la base est en effet derrière), le but a été accordé dans la mesure où celui-ci n’a pas intégralement quitté les limites du terrain. C'est bien la circonférence totale du ballon qui doit être prise en compte et non la partie en contact avec le sol.

Japon Espagne Coupe du monde 2022

L'importance de l'angle de la caméra

L'arbitre de la rencontre, Victor Gomes, a donc été aidé par la technologie pour prendre cette décision, ce qui lèverait les derniers doutes concernant cette action. Filmé d’en haut à la verticale, la perception est clairement différente même si on peut regretter qu'un système du type goal-line technology ne soit pas utilisé.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement