Brésil : Neymar rattrapé par ses vieux démons ?

«Détruit psychologiquement» après l’élimination du Brésil en quarts de finale de la Coupe du monde 2022 contre la Croatie (1-1, 2-4 tab), Neymar semble déjà aller beaucoup mieux…

Actuellement en vacances chez lui au Brésil avant de reprendre l’entraînement avec le Paris Saint-Germain, l’attaquant de 30 ans s’est en effet laissé rattraper par son vieux penchant pour la fête. C’est du moins ce que révèle ce dimanche le quotidien Folha de São Paulo en expliquant que l’Auriverde aurait organisé une soirée chez sa sœur aussitôt rentré du Qatar. Selon la même source, plusieurs coéquipiers comme Antony, faisaient partie des invités.

Alors, bien sûr, on pourra toujours objecter que le Ney peut faire ce qu’il veut pendant son temps libre, surtout lorsqu’aucun match n'est au programme. Reste que de la part d’un joueur avec sa réputation et qui a pleuré tant de larmes après cette nouvelle désillusion avec son pays, au point de s’interroger sur son avenir en sélection, ces révélations font un peu tache…

Un cas à surveiller pour le PSG

C’est surtout du côté du PSG que les dirigeants et le staff de Christophe Galtier peuvent se poser des questions. En effet, l’ancien Barcelonais était en feu sur la première partie de saison et se distinguait depuis plusieurs mois par son hygiène de vie très professionnelle, comme en témoigne son absence de blessure grave ces derniers temps. Le fiasco au Qatar a-t-il conduit le Brésilien à perdre pied mentalement et à se laisser rattraper par ses vieux démons ? Avec un huitième de finale de la Ligue des Champions à disputer face au Bayern Munich les 14 février et 8 mars prochains, il vaudrait mieux que ce ne soit pas le cas et le club de la capitale ne peut se permettre de composer avec un Neymar dans de mauvaises dispositions mentales. Le staff parisien va donc rapidement devoir mettre les points sur les i au retour du Sud-Américain.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement