Mercato - OL : des tensions entre Cheyrou et Blanc

La cohabitation entre Bruno Cheyrou et Laurent Blanc ne serait pas idoine, à l’OL. Des tensions seraient survenues à l’approche du mercato. Le coach aurait déjà recalé plusieurs profils de joueur.

Bruno Cheyrou, Laurent Blanc, OL

Le rachat de John Textor a été officialisé, l’OL a dominé Brest (3-2) lors de son match de reprise, tout pourrait aller pour le mieux à Lyon. Sauf que cela n’est pas vraiment le cas. Si l’on en croit les renseignements publiés par Foot Mercato, des tensions opposent certains protagonistes du club, cette fin d’année.

Des messages adressés par médias interposés

Le site internet révèle que Bruno Cheyrou et Laurent Blanc ne sont pas d’accord sur la conduite à tenir durant le mercato hivernal. Les deux hommes se seraient en outre adressé des messages par médias interposés. Bruno Cheyrou considèrerait l’effectif quantitativement bien fourni, tandis que Laurent Blanc jugerait absolument nécessaire d’améliorer le groupe. Heureusement pour le second, l’arrivée de John Textor ferait que l’OL dispose d’un budget conséquent pour le faire.

Concrètement, Laurent Blanc souhaiterait voir arriver un défenseur axial droitier, ainsi qu’un latéral droit expérimenté. Le technicien n'accorderait pas une confiance absolue à Malo Gusto, qu’il estimerait pour l’instant limité pour le plus haut niveau. Le média précise d’ailleurs que l’OL est ouvert à l’idée de son départ, en cas d’offre importante, alors que son contrat court jusqu’en juin 2024. Enfin, le coach lyonnais souhaiterait voir arriver une sentinelle expérimentée.

Blanc aurait recalé plusieurs profils proposés par Cheyrou

Bruno Cheyrou se démènerait quant à lui pour proposer des joueurs à son entraîneur. Mais Laurent Blanc ne serait pas satisfait et les aurait recalés. Cela serait notamment le cas de deux défenseurs axiaux expérimentés qui évoluent en Premier League et dont les noms n’ont pas filtré.

Lors du mercato estival, l’OL a dépensé 9 millions d’euros et engrangé 46 millions d’euros sur les ventes, en grande partie grâce au transfert de Lucas Paqueta. Plus largement, depuis cinq ans, la formation lyonnaise a acheté pour 290 millions d’euros et vendu pour 515 millions d’euros. Des chiffres impressionnants qui n’empêchent pas le club d’être endetté à un niveau élevé (331 millions d’euros), auprès de nombreuses banques. Il n’est pas dit que l’augmentation de capital (86 millions d’euros) puisse être utilisée pour le recrutement.

Comme celles de ses concurrents, les ambitions de l’OL dépendent des revenus rapportés par la Ligue des Champions. Le club présidé par Jean-Michel Aulas ne l'a plus jouée depuis la saison 2019-2020. Ce qui parait avoir généré de profonds déséquilibres financiers.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement