Mercato - Manchester United : trois destinations possibles pour Ronaldo ?

Le dossier Cristiano Ronaldo fait toujours polémique, outre-Manche. Les dirigeants de Manchester United espèreraient pouvoir le régler rapidement, de façon à permettre à l’équipe d’Erik ten Hag de se préparer sereinement. Outre Chelsea, deux clubs seraient en course pour l’accueillir, ces prochaines semaines.

Cristiano Ronaldo, Manchester United

Ce matin, le quotidien Sport affirmait que Chelsea était en course pour s’attacher les services de Cristiano Ronaldo. Les Blues pourraient mettre le paquet pour s’offrir le quintuple Ballon d’Or et renforcer le secteur offensif de l’équipe de Thomas Tuchel. Les Londoniens seraient notamment en mesure d’aligner un salaire de l’ordre de celui qu’il perçoit à Manchester : environ 30 millions d’euros. Sa venue pourrait permettre de compenser les départs de Timo Werner (Leipzig) et Romelu Lukaku (Inter Milan). Mais Fichajes croit savoir que d’autres destinations restent possibles pour le Portugais.

La Roma et le Bayern Munich aussi sur le coup ?

Selon le site espagnol, CR7 dispose de deux autres candidats. Il s’agirait de la Roma, où exerce un certain Jose Mourinho, et du Bayern Munich, qui n’a toujours pas compensé le départ de Robert Lewandowski. Il paraît en revanche peu évident que le club de la Louve soit en mesure d’assurer les émoluments du quintuple Ballon d’Or, alors qu’il a déjà enregistré la signature de Paulo Dybala. Quant au club bavarois, ses dirigeants ont démenti plusieurs fois s’intéresser à l’attaquant de Manchester United. Hasan Salihamidzic, le directeur sportif, a indiqué que son arrivée n’était pas programmée. Auraient-ils changé d’avis ?

Cristiano Ronaldo semble quant à lui toujours chercher une porte de sortie. L’attaquant souhaiterait absolument participer à l’édition 2022-2023 de la Ligue des Champions. Le joueur n’a en effet pas manqué une seule édition depuis 2003, pour un total de 183 matchs, 140 buts et 48 passes décisives. Son contrat avec les Mancuniens porte jusqu’en 2023, avec une option pour le prolonger jusqu’en 2024.