Real Madrid, Fair-play financier : Perez reçu avec mention très bien

Florentino Perez a investi avec parcimonie, cet été, pour renforcer l’équipe de Carlo Ancelotti. Le Real Madrid affiche à nouveau des finances équilibrées, ce début de saison.

Florentino Perez, Real Madrid

Javier Tebas, le président de la LFP, le répète souvent : les règlementations liées aux comptes des clubs espagnols sont strictes. Beaucoup de présidents peinent à les respecter. Et c’est par exemple le cas de l’Atlético Madrid et du Barça, qui doivent réduire le montant de la masse salariale. Florentino Perez n’a pas ces problèmes. Le Madrilène présente tous les ans une gestion irréprochable du budget du Real.

Une seule grosse dépense, ce mercato

A Madrid, le mercato s’est terminé tout juste après avoir démarré. Les dirigeants merengues ont procédé à un seul gros investissement, pour faire venir Aurélien Tchouaméni en provenance de Monaco. Sa signature a impliqué le versement de 80 millions d’euros. Soit un peu plus que ce qu'a rapporté le transfert de Casemiro (Manchester United, 70 millions d’euros), en fin de marché. Et les Madrilènes ont également laissé partir Borja Majoral (Getafe, 10 millions d’euros), Takefusa Kubo (Real Sociedad, 6,5 millions d’euros), Miguel Gutierrez (Girona, 4 millions d’euros) et Victor Chust (Cadiz, 1 million d’euros). La balance estivale est donc positive de 12 millions d’euros.

Un bilan financier qui n’est pas pour déplaire à Javier Tebas, dont l’instance de contrôle a accordé au Real Madrid le plafond de masse salariale le plus élevé. Cette saison, les Madrilènes peuvent se permettre des dépenses de 683 millions d’euros pour rémunérer leurs joueurs, soit bien plus que leur budget réel. La saison passée, la masse salariale n’a pas dépassé les 420 millions d’euros, selon As.

Le seul couac du président Florentino Perez est certainement lié à la Super League. Les engagements financiers de la Maison blanche pourraient impliquer le versement d’indemnités aux partenaires de l’opération. Et l’UEFA devrait également sanctionner la formation merengue avec une grosse amende.