Mercato - Manchester City : l’Arabie Saoudite à fond sur un indésirable !

L'Arabie saoudite, qui a animé le marché des transferts à l'été 2023, va tenter de reproduire le même schéma en 2024. Avec une cible de Manchester City dans le viseur.

Depuis ses multiples coups d'éclat l'été dernier, le pays du Moyen-Orient, qui avait convaincu Karim Benzema, Sadio Mané ou encore Neymar de signer en Saudi Pro League, est cité régulièrement pour des transferts comprenant des joueurs importants d'Europe. En plus d'Alexandre Lacazette (OL), visé, l'Arabie saoudite aurait des vues sur le prodige du FC Barcelone, Lamine Yamal, ou encore sur plusieurs éléments du Real Madrid – Luka Modric, Ferland Mendy, Nacho Hernandez et Lucas Vazquez.

Un prêté visé par l'Arabie saoudite

D'après les informations relayées par Sport, un média catalan, le club d'Al-Hilal serait de son côté entré dans la danse pour s'adjuger les services de João Cancelo. Le latéral portugais, qui a récemment ouvertement critiqué Pep Guardiola, son coach à Manchester City, a été prêté par le club anglais au FC Barcelone en août dernier. Performant dans le club catalan – 4 buts et 4 passes décisives en 32 apparitions -, l'international aux 51 sélections, qui ne souhaite plus revenir chez les Cityzens, a l'intention de prolonger l'aventure chez le 2e de la Liga, la saison prochaine.

Envisagé du côté d'Arsenal, le défenseur, passé par la Juventus, l'Inter et Valence, doit faire face aux difficultés financière du Barça, qui espère toujours recruter définitivement le joueur cet été.

Avantage Barça ?

En cela, le club saoudien d'Al-Hilal peut avoir ses chances dans le dossier, grâce à sa supériorité financière sur le FC Barcelone. Dans la formation catalane, on estime que la volonté du joueur de prolonger l'aventure est un atout considérable. Mais cet avantage ne pourra durer indéfiniment si le Barça ne peut pas contenter Manchester City, qui ne bradera pas son latéral.

Outre João Cancelo, le pays du Moyen-Orient pense à Erling Haaland, qui semble inaccessilble, et à Kevin De Bruyne, qui l'est déjà un peu plus.

Maxime Brun
Rédacteur cinéphile et fan de l'OM, j'aime les numéros 10 et les jolies passes.